Imprimer

Migration et parlements

Écrit par SANGO. Publié dans Non catégorisé

 

 

  • mouvement de personnes déplacées lorsque celui-ci n’est pas le fait d’une volonté de partir des populations concernées. Les émigrés ne sont donc identifiés comme tels, que s’ils traversent les frontières.
  • Cette distinction rend plus aisé le traitement du phénomène, mais elle est largement arbitraire à certains égards, car la césure n’est pas toujours aussi nette que les apparences le laissent croire. D’abord parce que les problèmes auxquels les migrants sont dans tous les cas confrontés, peuvent avoir beaucoup de points communs ; ensuite du fait que les mouvements de population à l’intérieur d’un territoire se transfèrent souvent au-delà des frontières. Les migrations massives des Maliens, des Nigériens et des Burkinabè en Côte-d’Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin et en Guinée lors de la terrible sécheresse des années 1968-1975 au Sahel, ont illustré ce phénomène pour ce qui est de l’Afrique de l’Ouest.
  • Une analyse même sommaire du phénomène migratoire, doit donc intégrer les deux dimensions des mouvements.
  • Les effets et les produits des migrations doivent eux aussi être appréhendés de manière holistique. Beaucoup dépend en effet de la nature des migrations. Et les parlements qui prennent en charge la question migratoire ne peuvent le faire de manière appropriée s’ils ne prennent compte des différentes modulations du phénomène. Ils doivent donc le connaître. Car la faiblesse des parlements sur ce plan, tient au fait qu’ils connaissent peu ou mal la question migratoire. Or, ils ne peuvent s’approprier la thématique que s’ils ont une bonne connaissance du phénomène.
  • Au plan spatial, les migrations peuvent opérer soit dans la proximité ou la contiguïté des aires géographiques, soit en profondeur dans les Etats. C’est la distinction classique, bien connue, notamment en Afrique de l’Ouest, entre les sphères frontalières et l’espace territorial global des Etats.

 

 

Contact

05 BP 6072 Ouaga 05
       Burkina Faso

Tel.: (+226)25-38-84-99 | 25-38-66-55 | 25-38-26-36

GSM.: (+226)70-20-01-09 | 78-83-72-72 | 76-08-61-71

Liens utiles