Imprimer

Migration et parlements

Écrit par SANGO. Publié dans Non catégorisé

  

°- La connaissance du phénomène

 
  • Les parlements et les parlementaires, sauf pour ceux qui sontspécialistes de ces questions ou qui s’y intéressent particulièrement, connaissent mal les problèmes de migration. La deuxième étape de la démarche doit en conséquence, consister pour le parlement, à connaître les différentes dimensions des migrations. Au sein de l’Assemblée, une cellule spécialisée peut être créée à cet effet.
  • Il est important à cet égard, de rassembler un maximumd’informations scientifiques. Le parlement n’agira efficacement que s’il dispose de données fiables et actualisées et sur les migrations : leurs origines, leur ampleur, leur structure, les pays d’accueil, leurs retombées sociales et économiques ou politiques… Les ministères de l’Action sociale et de la Planification disposent en général d’un état des lieux complet dans ce domaine. Le parlement fera donc appel à leur expertise. Sur ce type de question, la relation entre exécutif et législatif doit être permanente.
 

3°- Le parlement s’organise en conséquence

 
  • La prise en charge de la question des migrations a une traductionstructurelle au sein d’une assemblée. Elleconsiste pour le parlement à mettre en place une structure pour s’en occuper, ou à faire en sorte que les structures existantes en soient responsables. Il est essentiel en tout cas, que l’une ou l’autre des commissions générales ait la question migratoire parmi ses attributions.
  • Dans les chambres parlementaires des pays à forte émigration, la structure peut avoir un caractère plus affirmé. Elle devrait avoir des relations fonctionnelles étroites avec les administrations de l’exécutif chargées des problèmes migratoires.
  • Mais on peut aller plus loin. L’expérience montre que chaque fois que le parlement a l’ambition d’intervenir sur un enjeu, quel qu’il soit, son efficacité dépend de l’expertise dont il dispose. Il en est des enjeux migratoires comme d’autres. Il est de ce fait indiqué pour le parlement, de se doter d’un personnel qualifié, notamment d’assistants et d’experts parlementaires formés sur les migrations.

Contact

05 BP 6072 Ouaga 05
       Burkina Faso

Tel.: (+226)25-38-84-99 | 25-38-66-55 | 25-38-26-36

GSM.: (+226)70-20-01-09 | 78-83-72-72 | 76-08-61-71

Liens utiles